Ethno-Net Database: Tchad

MOST ETHNO-NET AFRICA DATABASE

TCHAD / CHAD


 
Other data on Chad / Autres données sur le Tchad
Afrique du Sud

Bénin

Cameroun

Côte d'Ivoire

Congo-Brazza

Congo-Kinshasa

Gabon

Ghana


Kenya

Nigeria

Tchad

Zambie
 
Premières retombées financières du pétrole
First executions by firing squad in more than a decade
Rapports sur les relations éthniques / Reports on Ethnic Relations
next
 
The following section is consisted of part, full or summaries of articles from diverses sources (newspapers, newsletters, etc...).
La section suivante est constituée d'exraits, de la totalité ou de résumés d'articles provenant d'origines diverses (journaux,bulletins, etc..).

11 / 27 / 2003

IRIN 

"Premières retombées financières du pétrole"

Le gouvernement du Tchad a reçu ses premiers $6.5 millions US en paiement des exportations de pétrole, depuis que le pétrole brut a commencé à s'écouler en juillet dans un long oléoduc de 1,070 km reliant la côte camerounaise, a annoncé la Banque Mondiale.

L'argent a été déposé dans un compte spécial bloqué, à la Citibank à Londres, où le gouvernement n’y a accès que pour subventionner des projets d'utilité sociale, plus particulièrement dans les secteurs de la santé, l'éducation et le développement rural, a-t-elle spécifié dans un communiqué mercredi.

Tout retrait du compte bloqué devra recevoir l'approbation d'un comité spécial de contrôle, comprenant des représentants du gouvernement, de la Cour Suprême, du parlement et de la société civile.

Ce mécanisme de surveillance a été mis en place par le parlement tchadien en 1999 sur l'ordre de la Banque Mondiale, pour empêcher les revenues du pétrole de ce pays pauvre d'être gaspillés dans des dépenses militaires ou de retomber dans des poches privées.

Selon Transparency International, le Tchad est l'un des pays les plus corrompus en Afrique. C'est également l'un des plus pauvres, occupant le 165ème rang sur une liste de 175 pays cités en index par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). La Banque des Etats d'Afrique Centrale estiment que le Tchad a un produit domestique brut d'environ $270 par tête.

La loi de la gestion des revenues du pétrole spécifie que 10 pourcent des revenues net du gouvernement, provenant du nouveau champ pétrolier de Doba, au Sud du Tchad, doivent revenir au Fonds pour les Futures Générations. Le solde sera affecté à la santé, à l'éducation, au social et aux projets d'infrastructures et de développement rural. Seulement 13 pourcent des revenues sont déposés dans les caisses du Trésor pour d'autres projets initiés par le gouvernement.

La Banque Mondiale a déclaré que 3.7 milliards US de projet de développement pétrolier au Tchad, exploités par la plus grande compagnie américaine de pétrole, ExxonMobil, devraient générer $2 milliards US de revenue pour les prochaines années.

Le gisement de Doba devrait atteindre sa pleine production de 225,000 barils par jour en fin mars 2004, mais ExxonMobil et ses partenaires ChevronTexaco et Petronas de Malaisie continuent de prospecter, à la recherche d'autres gisements de pétrole commercialement exploitables ailleurs dans le pays.


11 / 06 / 2003

IRIN

"First executions by firing squad in more than a decade"

Four Chadian men sentenced to death for the murder of a Sudanese businessman were executed by firing squad in the Chadian capital N'Djamena on Thursday, human rights activists said. It was the first official execution to take place in the land-locked central African country since 1991 and was immediately condemned by the Chadian League of Human Rights (LTDH). Dobian Assinger, the president of the human rights group, told IRIN by telephone that the four men were sentenced to death on 25 October after a three-day trial and were denied the right to appeal. President Idriss Deby ignored a plea to commute the sentences which was sent to him by human rights activists and lawyers on 30 October, he added. Assinger said: "We were surprised to be learn yesterday that they would be executed today. Why was the execution performed so fast, while the defence were trying to appeal the sentence?" "The courts should have followed the right procedure and allowed an appeal," he added.

The four were convicted of murdering Sheik Ibn Oumar Idriss Youssouf, the head of Chad Petroleum Company, in September. Youssouf's company was set up recently to build a refinery on the small Sedigui oilfield north of Lake Chad to provide petroleum products for domestic consumption. Those executed included a former official in the Chadian presidency, who was the alleged mastermind of the plot, and a former director of the Chad Petroleum Company. The murder took place less than a month after the official inauguration of a much larger US $3.7 billion project to export 225,000 barrels of oil per day from the Doba oilfields of southern Chad along a 1,070 km long pipeline to a tanker loading terminal in neighboring Cameroon. The project, led by US oil giant Exxonmobil, is expected to generate an annual income of US $80 million for Chad and $20 million for Cameroon over the next 25 years.

Page
next
 
 
 
Other data on Chad / Autres données sur le Tchad