MOST Ethno-Net publication: Africa at Crossroads

MOST ETHNO-NET AFRICA PUBLICATIONS

Le Manifeste de la Paix en République Démocratique du Congo,

CONGO FRATERNITE ET PAIX - Omnia vincit amor, Février 2002
B.P. 16.763 Kinshasa / Gombe; Tél. (+243) 98 23 42 43; E-mail : fraternityfr@yahoo.fr, cofrapax@yahoo.com

Préliminaires I Causes internes des conflits et guerres I
Les causes externes des guerres I
Recommandations I Bibliographie

PRELIMINAIRES


" Les problèmes politiques africains ne sont pas spécifiques à notre histoire ou à notre géographie. Contrairement à ce que l'on pourrait croire d'ailleurs, ils ne sont même pas plus compliqués que ceux que l'on observe ailleurs sur la planète. Ce qui semble particulier à nos pays, c'est le refus de l'élite d'aborder franchement les sujets de désaccord qui déchirent le tissu social ".

Blaise-Pascal TALLA


LISTE DES ABREVIATIONS

ADF : Allied Democratic Forces, mouvement rebelle de l'Ouganda
AFDL : Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo
ALIR : Armée de Libération du Rwanda (Armée rebelle du Rwanda)
APR : Armée Patriotique Rwandaise
CNDD-FDD : Conseil National pour la Défense de la Démocratique - Forces pour la Défense de la Démocratie (mouvement rebelle du Burundi)
CNS : Conférence Nationale Souveraine
DSP :Division Spéciale Présidentielle (la garde prétorienne du Maréchal Mobutu)
EIC : Etat Indépendant du Congo
Ex-far : Anciennes Forces Armées Rwandaises du président Habyarimana
FAC : Forces Armées Congolaises
FLC : Front de Libération du Congo
GECAMINES : Générales des carrières et des mines, ex UMHK
MIB : Mission d'immigration Banyarwanda
MNCL : Mouvement National Congolais Lumumba
ONG : Organisation Non Gouvernementale
ONU : Organisation des Nations Unies
P.D.G. : Président Délégué- Général
PFPPANMP : Plate- Forme de premier peuple autochtone natif et minorité pygmées en République Démocratique du Congo
PRL : Parti Républicain Libéral (Belgique)
R.D.C : République Démocratique du Congo
RCD : Rassemblement Congolais pour la Démocratie
SARM : Service d'Action et de Renseignement Militaires du maréchal Mobutu
SNCF : Société Nationale de Chemin de Fer du Congo
UDPS : Union pour la Démocratie et le Progrès Social
UFERI : Union des Fédéralistes et des Républicains Indépendants
UMHK : Union Minière du Haut - Katanga


PREAMBULE

Nous, membres du Comité Directeur de l'Association Congo Fraternité et Paix,
Considérant la guerre actuelle en RDC,

Alarmés par le lourd tribut payé par le peuple congolais en terme de massacres, répression, désespérance, paupérisation et destruction de l'écosystème,

Relevant que la guerre actuelle est la conséquence logique d'un état de conflit permanent qui sévit à l'Est de la RDC depuis 1993, et dont la conjonction avec des relations orageuses entre le Congo et ses voisins orientaux a débouché sur les guerres de 1996 et de 1998, impliquant plusieurs pays de la sous-région ou non,

Considérant que ces deux guerres revêtent une dimension identitaire indéniable liée aux conflits ethniques dans la partie orientale du pays, et au déni de nationalité d'une partie de la communauté nationale,

Résolus à apporter notre modeste contribution au retour d'une paix durable en RDC et dans la sous-région des Grands-lacs Africains, notamment en rétablissant la vérité sur les causes réelles de guerres qui ont endeuillé la RDC depuis 1993,

Convaincus qu'il existe toujours un moyen de ré instaurer un climat de paix et de fraternité entre les communautés et pays en conflit en réactivant les bases historiques et sociologiques qui devront recréer la concorde dans la sous-région,

Avons adopté le présent manifeste.

Fait à Kinshasa, le 01 février 2002

Le Secrétaire - Général
Eric- KATUNDA

Le Vice-Président
Paul- Désiré METRE

Le Président
Belhar MBUYI


AVANT-PROPOS

En cette aube du troisième millénaire, la RDC se trouve à la croisée des chemins. Ses fils et filles éprouvent de plus en plus la nécessité de saisir l'occasion qu'offre ce tournant historique qu'est le Dialogue national pour jeter un regard rétrospectif et même prospectif sur l'état de la nation afin d'opérer des choix novateurs susceptibles de la conduire sur les chemins de la croissance et du développement.

C'est dans ce contexte et pour se joindre au débat qui s'amorce au sein de la nation entière et de la société civile en particulier que Congo Fraternité et Paix s'est résolu de mener cette réflexion en guise de contribution. Au-delà de la simple mise en exergue de causes à l'origine des maux récurrents de notre société, l'association offre une vaste monographie de conflits ouverts mais aussi de conflits latents et potentiels qui peuvent éclater demain si aucune précaution n'est prise pour corriger les legs ataviques des générations imbriquées.

Le présent Manifeste de la paix est une invite à la compréhension. Il est fondé sur le credo et les valeurs suprêmes de CFP résumés dans le maxime " qu'il est beau de vivre ensemble en frères. Ceci transcende les clivages étanches ethniques culturels, parce que " omnia vincit amor: L' amour triomphe de tout ". La construction d'une nation forte a cela pour prix.

Le prescrit de ce manifeste interpelle donc la conscience collective et mobilise les énergies des hommes de bonne volonté. Il est articulé autour d'un diagnostic de la crise actuelle, sa nature, ses origines, ses causes internes et externes,; l'exposé des conflits récents et comporte également un panel de propositions, dont un modèle de loi sur la nationalité.


INTRODUCTION

La République Démocratique du Congo est une création de l'épopée coloniale européenne de la fin du XIXème siècle. Elle rassemble ainsi en son sein des populations diverses, représentant la quasi-totalité des sous groupes de la race noire : Bantous, Soudanais, Pygmées et Nilotiques (Hamites). Mais cette diversité culturelle et ethnique, qui aurait pu constituer un élément d'enrichissement mutuel - et, partant, du développement - a débouché sur des conflits ethniques de plusieurs natures, dont certains ont accouché de guerres ouvertes.

Sans sous-estimer l'implication de pays voisins qui, pour différentes raisons, interviennent militairement au Congo depuis 1996, nous considérons que les guerres qui ont ensanglanté notre pays revêtent une dimension ethnique très importante. De telle sorte que la résolution des problèmes ainsi posés se révèle de toute première importance.

La persistance des conflits ethniques, l'insécurité dont souffrent les personnes et les biens sont autant de facteurs qui démontrent la complexité extrême des problèmes d'identité et d'ethnies, problème du droit de la nationalité, problème de frontières et de leur articulation avec les intérêts des états et des peuples, problème de la coexistence pacifique entre des groupes ethniques hostiles les uns envers les autres, problèmes de droits des minorités et de gestion des relations entre majorité et minorité, problèmes démographiques, et problèmes des réfugiés consécutifs à l'instabilité chronique de voisins orientaux du Congo.

Les conflits qui expriment ces problèmes revêtent certainement une spécificité selon chaque situation. Il faudra donc prendre en compte la dimension locale tant sur le plan de l'analyse que sur celui des propositions.

C'est parce que la recherche des solutions à des problèmes aussi complexes ne peut être laissée aux seuls leaders politiques - qui sont souvent guidés par leur seul intérêt politique; - ni aux seules associations de défense des droits de l'homme traditionnelles - qui sont par essence généralistes, - qu'il est devenu impérieux de créer une organisation non gouvernementale spécialisée aussi bien dans la lutte contre le tribalisme que dans la culture de la concorde et de la paix entre communautés. Congo Fraternité et Paix répond à cet objectif.

En ce moment historique où les représentants de la nation vont se retrouver au Dialogue national, Congo Fraternité et Paix veut aider à dépasser les calculs à court terme et les passions, pour cerner les vrais problèmes et les causes des conflits, en identifier les enjeux et proposer aux décideurs politiques et à la société civile des solutions courageuses, ambitieuses, réalistes et justes.

Congo Fraternité et Paix va, pour ce faire, se mettre résolument en dehors des préjugés et idées reçues dont le coût social, économique et politique se révèle déjà désastreux et dont on mesure chaque jour qui passe l'inefficacité dans la recherche de solutions durables.

Le présent manifeste a comme objectifs de :
- Faire le diagnostic des défis actuels dont le relèvement passe absolument par la coexistence pacifique entre toutes les communautés du Congo ;
- Concevoir les institutions et mécanismes à mettre en place pour assurer les droits des minorités ;
- Prévoir les contrats constitutionnels et encourager des pratiques sociales et politiques pour maintenir un ensemble multiculturel et multiethnique apaisé ;
- Contribuer à assurer l'émergence et la permanence de l'Etat de droit et de la démocratie.

Selon des organisations britanniques, la guerre actuelle aurait fait 2,5 millions de morts, victimes de maladies, de bombardements, de malnutrition, de la dispersion en forêts, des répressions de toutes sortes, des affrontements entre belligérants, de représailles disproportionnées, mais aussi des massacres de tous ordres, ethniques ou autres. Pourtant, des voix s'étaient élevées pour conseiller la négociation quelques jours après le déclenchement de la guerre. Elles ne furent malheureusement pas écoutée.

Congo Fraternité et Paix s'attaque dans ce manifeste, aux causes des guerres et non à leurs conséquences qui sont, du reste, mal connues et donc mal évaluées dans les circonstances actuelles. Le Manifeste cite une abondante bibliographie, constituée de journaux congolais et étrangers, de rapports d'organisations de défenses des droits de l'homme, ainsi que d'ouvrages qui font autorité. Nous avons également relevé quelques informations obtenues de témoignages directs. Ainsi, sur base des informations peu connues ou mal mises en évidence, et tenant compte des analyses sommaires et simplistes qui ont été faites des guerres de 1996 et de 1998, Congo Fraternité et Paix a estimé nécessaire de revisiter l'histoire des conflits à l'Est du Congo.

Ce manifeste a été conçu et rédigé en respectant le principe sacro-saint qui anime tous les sociétaires de Congo Fraternité et Paix : l'absolue impartialité ethnique dans la plus stricte neutralité politique. Notre souhait étant de permettre la résolution des problèmes qui assaillent notre beau pays, la République Démocratique du Congo.

 

© The ideas and opinions expressed in this article are those of the author
and do not necessarily reflect the views of UNESCO.

© Les idées et opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur
et n’engagent pas la responsabilité de l´UNESCO.